Le collectif Emmabuntüs est un groupe informel de personnes qui s’est constitué autour d’un projet basé sur l’utilisation d’une distribution Linux nommée Emmabuntüs développée pour simplifier le reconditionnement des ordinateurs usagés donnés aux associations humanitaires, en particulier aux communautés Emmaüs (d’où son nom) et favoriser la découverte de Linux par les débutants, mais aussi prolonger la durée de vie du matériel pour limiter le gaspillage entraîné par la surconsommation de matières premières.

Ce projet est parti du constat que les distributions, même les plus simples d’utilisation, ne prennent pas en compte la globalité des besoins d’un très large public qui ne veut surtout pas avoir à configurer sa machine. La preuve en est que les Install-Party ne désemplissent pas malgré la simplicité d’utilisation, et le public, après être venu une première fois pour installer la machine, revient pour des installations complémentaires.

Avec Emmabuntüs le but initial était non pas de fournir une distribution basée sur Ubuntu en téléchargement à tout le monde, mais de vendre des machines reconditionnées à base d’Emmabuntüs à un très large public venant acheter des machines issues de dons au sein de la communauté Emmaüs de Neuilly-Plaisance. Depuis février 2016, l’ensemble des versions d’Emmabuntüs sont basées sur Debian et XFCE.

Le collectif Emmabuntüs adhère au manifeste du mouvement Emmaüs, cependant, à ce jour il n’est pas reconnu de façon officielle par ce mouvement. Certains membres du collectif sont bénévoles dans des communautés Emmaüs.

But du projet
L’action du collectif Emmabuntüs va au-delà de la réalisation d’une distribution GNU/Linux, le but que nous poursuivons est la mise en place de structures d’aide au reconditionnement de machines pour les associations humanitaires et inciter d’autres personnes à suivre notre démarche pour permettre de lutter contre les trois fléaux suivants:

• La pauvreté au sein de certaines couches de la population, par l’apport de nouvelles sources de revenus à des associations humanitaires grâce à la vente de ces machines
• La fracture numérique en France et dans le monde, en particulier en Afrique, par la diffusion d’une distribution complétée de données libres
• Le gaspillage entraîné par la surconsommation de matières premières, en prolongeant la durée de vie du matériel informatique

Collaboration

Emmabuntüs n’est pas uniquement une distribution Linux, mais un collectif qui œuvre pour le réemploi des ordinateurs, et collabore avec Les Amis de la Terre, Festival de la Récup, PC de L’Espoir, Trira (TRI Rhône-Alpes), THOT (c.i.s) (Avec THOT, pour une solidarité 2.0, version anglaise de l’article), Ailleurs Solidaires, Eisenia.

Le collectif collabore aussi avec des associations pour le promotion du logiciel Libre telles que Montpellibre, Infothema, et la Société d’Histoire Saint-George & Dalayrac pour la promotion de la culture Libre.

Depuis l’automne 2012, une étroite collaboration existe entre les projets Emmabuntüs et Jerry Do-It-Together.

Jerry, est un ordinateur assemblé dans un bidon en plastique avec des composants informatiques de récupération, il est devenu le compagnon hardware de la distribution Emmabuntüs pendant les salons informatiques libres.

Cette collaboration, s’est étendue avec l’adoption par le JerryClan Côte d’Ivoire (YES, JERRY CAN ! (Jerrycan), version anglaise de l’article) d’Emmabuntüs comme distribution de référence pour le développement sur une base Jerry d’un ensemble de services destinés à l’aide médicale : JerryTub pour le suivi des malades atteints de la tuberculose, m-Pregancy pour le suivi des grossesses et des femmes enceintes, et OpenDjeliba une plate-forme collaborative de production participative d’informations citoyennes qui a obtenu le prix du meilleur projet TIC au 2e Forum International francophone Jeunesse & emplois verts au Niger en 2014, par SMS à partir de téléphones portables basiques. En juillet 2015 le projet GBATA, une plate-forme mobile d’informations immobilières par SMS, est arrivé en tête dans la catégorie « application mobile » du concours « Jeunes Talents TIC et Contenu local 2015 » en Côte d’Ivoire. Cette collaboration a donné naissance à de nombreuses collaboration avec les JerryClan Côte d’Ivoire, Togo, Cameroun, Tchad, Sénégal, Bénin (BloLab : le premier FabLab du Bénin, version anglaise de l’article) à suivre …

Le Jerry Clan Côte d’Ivoire met en place à Bouaké un système de suivi des malades de la tuberculose par SMS
avec un Jerry tournant sous Emmabuntus 2 et un téléphone portable.
Crédit photo : CC-BY-SA Jerry Clan Côte d’Ivoire

Emmabuntüs est utilisée dans le cadre du projet JerryCyber développé par l’Ayiyikoh Incubator (Les femmes et le jerry, version anglaise de l’article). Ce projet consiste à donner accès à l‘outil informatique et à l’internet à tous les publics et aux membres du Fablab. L’équipe de l’Ayiyikoh Incubator a obtenu le prix de la meilleure application lors de l’Africa Web Festival 2015 avec le projet GBAME réalisé dans un Jerry sous Emmabuntüs.

L’équipe de l’Ayiyikoh Incubator lors de l’Africa Web Festival 2015

Depuis l’été 2013, l’association Montpel’libre (La Libellule de la Liberté, de l’Égalité à la Fraternité, version anglaise de l’article) aide la communauté Emmaüs de Montpellier en proposant une animation de présentation avant vente. Cette intervention a pour but de présenter Emmabuntüs aux personnes qui viennent acheter un ordinateur afin de les aider dans leur choix. Mais le support de Montpel’libre ne s’arrête pas là : en effet, le client repart avec sa machine ainsi que les coordonnées de Montpel’libre afin de pouvoir les contacter en cas de problème. Aujourd’hui, l’équipe constituée par Pascal, Quentin, Cellou, Nicolas, Romain et Cédric assure une permanence le second samedi de chaque mois.

Présentation d’Emmabuntüs et des logiciels libres par Montpel’libre le 8 novembre 2014
à la communauté d’Emmaüs Saint-Aunès (Montpellier)

Depuis fin 2015, nous travaillons avec les associations bas-normandes Ailleurs-Solidaires et CaLviX (Emmabuntüs, le Linux d’un Ailleurs Solidaires, version anglaise de l’article). Emmabuntüs a été installé sur des ordinateurs portables usagés, qui ont ensuite été donnés au Népal, à l’Akashganga International Academy (un collège d’enfants défavorisés de Katmandou) et au DSA (un centre qui recueille et scolarise des enfants handicapés parmi les plus pauvres du Népal, soulageant ainsi leurs familles et leur offrant un espoir pour une vie meilleure) : les résultats obtenus sont fulgurants, et l’adoption d’Emmabuntüs enthousiaste.

Séance de formation à Akashganga Intl Academy en janvier 2016
dont les portables ont été fournies par Ailleurs-Solidaires et CaLviX

Depuis mars 2016, nous collaborons avec les associations YovoTogo et JUMP Lab’Orione (La marche des enfants de YovoTogo vers le numérique, version anglaise de l’article) pour les aider au déploiement et à l’utilisation d’Emmabuntüs dans deux salles informatiques du centre Don Orione et une autre au lycée Nano, équipées d’un total de 46 ordinateurs . A tout ceci s’ajoute la salle informatique de Nayéga mise en place par le Rotary-Club de Fleurus Belgique. Depuis d’octobre 2018, la région des savanes du Nord Togo, ainsi que d’autres régions au Togo sont équipées de 17 salles informatiques avec environ 400 ordinateurs fonctionnant sur GNU/Linux Emmabuntüs complétés des données de culture libre : libres au format ePub, Vikidia, et la version complète de Wikipédia.

Carte du Togo des salles informatiques dotées d’ordinateurs de réemploi sous Emmabuntüs
équipée par YovoTogo, JUMP Lab’Orione et Emmabuntüs de 2015 à 2018

Depuis janvier 2016, et la mise en place du projet de la version Emmabuntüs Debian Edition, nous avons reçu l’aide et les conseils techniques d’arpinux, développeur de HandyLinux, DFLinux et des cahiers du débutant Debian, au niveau du développement de cette nouvelle version.

De septembre 2016 à juillet 2018, nous avons collaboré au journal L’âge de faire pour la rédaction d’une rubrique mensuelle à propos du logiciel libre et éthique.

Depuis 2015, le collectif Emmabuntüs a également équipé 19 écoles maternelles en île-de-France.

Voici quelques interviews pour découvrir les personnes qui constituent le collectif Emmabuntüs :)

La retranscription de la présentation de l’historique du projet sur le site de l’April.