Version PDF en français en anglais de ce tutoriel. Version anglaise en ligne de ce tutoriel.

La clé USB de réemploi Emmabuntüs vous permet de reconditionner tout type d’ordinateur en y clonant un système GNU/Linux pré-configuré fourni par Emmabuntüs, voir cette page. Il est possible que vous ne trouviez pas la version qui vous convient au niveau des clones fournis et ce tutoriel explique comment réaliser un clone compatible avec notre clé USB de réemploi.

Ce tutoriel accompagne la vidéo de Blabla Linux sur la réalisation d’un clone pour la clé USB de réemploi.

Principe du clone

Un clone sert à faire une duplication d’un système d’exploitation sur d’autres ordinateurs dont les systèmes seront alors des copies strictement identique à celui ayant servi à faire le clone.

Pour réaliser le clone, la première opération à effectuer est d’installer votre système d’exploitation GNU/Linux, puis de le personnaliser avant de procéder à la réalisation du clone grâce à l’utilitaire Clonezilla.

Schéma de partitionnement du clone

Lors de l’installation de votre système d’exploitation GNU/Linux pour que votre clone soit pris en charge par la clé de réemploi, il faut respecter un schéma de partitionnement compatible avec celui utilisé par la clé de réemploi.

Pour un système d’exploitation GNU/Linux en 32 ou 64 bits et en mode BIOS, utilisez le schéma ci-dessous et dans le même ordre :

Pour un système d’exploitation GNU/Linux en 32 ou 64 bits et en mode UEFI , utilisez le schéma ci-dessous et dans le même ordre :

Remarque : afin de pouvoir dupliquer votre clone sur des disques durs de tailles différentes et surtout de petites tailles et lorsque vous utilisez un disque dur physique de taille importante pour installer votre système d’exploitation de référence, nous vous conseillons de surdimensionner la taille de la partition de SWAP, afin de pouvoir dupliquer ce futur clone sur des disques de petites tailles, car la partition de SWAP est assimilée par Clonezilla à une partition de taille nulle, quelque soit sa taille réelle.

Matériel nécessaire pour la clé de réemploi

Pour créer votre clé de réemploi, vous aurez besoin d’une clé USB répondant à certains critères :

  • une capacité de 16 Go minimum
  • de bonne qualité (Kingston Data Traveler, Transcend JetFlash 750…)
  • si possible en USB3 pour profiter de la vitesse maximale de transfert en lecture/écriture.

Création du clone avec Clonezilla

Avant de procéder à la création de votre clone, nous vous conseillons de préparer votre clé USB de réemploi suivant nos tutoriels de création de clés soit avec MultiSystem sous Linux, soit avec Ventoy sous Windows et Linux.

Procédez ensuite au lancement de la clé USB, et sélectionnez Clonezilla pour débuter l’opération de copie du clone sur la clé USB. Les copies d’écran ci-dessous sont basées sur l’utilisation de la clé de réemploi sous Ventoy.

Sélectionnez une version de Clonezilla 64 bits pour un système d’exploitation de référence en UEFI, et vous pouvez aussi utiliser cette version de Clonezilla 64 bits même si votre système d’exploitation de référence est en 32 bits si votre processeur est 64 bits :

Remarque : vous n’aurez besoin d’utiliser la version 32 bits de Clonezilla que si vous utilisez un processeur qui est uniquement 32 bits, c’est à dire un processeur antérieur au Pentium 4.

Création en mode automatique

Pour effectuer la sauvegarde du clone en mode automatique, sélectionnez la quatrième ligne de la capture d’écran ci-dessous  :

Ce script va sauvegarder le clone sur la clé de réemploi en le nommant DATE-img_clone ou DATE-img_clone_UEFI selon que l’ordinateur est en mode Legacy ou UEFI.

Vous pouvez personnaliser certaines options pour la copie ou la sauvegarde du clone comme le mode de compression, les fichiers de contrôles ajoutés au clone, la vérification de l’image clone, etc, en modifiant l’entête du fichier « save_clone.sh » contenu dans la partition « IMAGES ».

Remarque : l’opération de sauvegarde doit en principe s’effectuer sans intervention de la part de l’utilisateur, sauf en cas d’anomalies détectées par le script, qui effectue les contrôles suivants :

  • compatibilité du schéma de partitionnement du disque dur de référence avec notre clé de remploi ;
  • vérification des tailles des partitions du disque dur de référence par rapport à des limites de notre schéma de partition ou pour avoir un clone générique ;
  • vérification de l’espace disponible sur la clé de réemploi pour stocker le clone en fonction de la taille utile de la partition système / (racine) du disque dur de référence.

Lors de ces contrôles le script propose des conseils en cas d’anomalie, afin que vous obteniez un clone compatible avec notre clé de réemploi, et qui soit le plus générique possible, c’est à dire qu’il puisse être utilisé avec différentes tailles de disques durs cibles.

En fonction du type d’anomalie détectée, l’opérateur aura le choix soit de poursuivre la sauvegarde soit d’arrêter le script.

Remarque : Si vous réalisez plusieurs clones, nous vous conseillons de renommer le répertoire racine de vos clones avec des noms vous permettant d’identifier facilement ceux-ci, et de conserver le suffixe « UEFI », si celui-ci est un clone réalisé sur un ordinateur UEFI, sinon celui-ci ne sera pas reconnu par la clé de réemploi sur un système UEFI.

Création en mode manuel

Sélectionnez la première ligne de la capture d’écran ci-dessous pour lancer Clonezilla en mode classique. Cette ligne a été prévue initialement dans notre clé de réemploi pour faire nos clones en mode manuel :

Sélectionnez la langue française :

Vous pouvez conserver le clavier en version anglaise, et si vous préférez vous pouvez mettre le clavier en version française :

Ensuite lancer le « Démarrage de Clonezilla » :

Sélectionnez le mode de copie « Device-image » pour copier l’intégralité du disque contenant votre système d’exploitation personnalisé sur la clé USB :


Maintenant nous allons sélectionner le périphérique où sera copié le clone, et pour cela sélectionner le mode « local_dev » puisque votre clé USB va être connectée à votre ordinateur :

Clonezilla va maintenant vous demander de branchez votre périphérique local, et d’attendre 5 secondes, puis de valider sur « Entrée » pour continuer  :


Clonezilla va ensuite identifier les périphériques locaux présents sur votre ordinateur, puis cliquez sur « Ctrl-C » pour continuer :


Maintenant sélectionnez la partition « sdb3 » sur votre clé USB de réemploi si, comme ici, vous utilisez une clé de réemploi sous Ventoy. Pour une clé de réemploi sous MultiSystem, il faudra sélectionner la partition « sdb2 » :


Puis cliquez sur la touche de tabulation pour activer le bouton « Done » puis validez, car vous allez déposez votre clone à la racine de votre clé :

Sélectionnez le mode débutant qui est adapté pour réaliser le clone, et il n’est pas nécessaire d’utiliser le mode expert :


Sélectionnez le mode « Savedisk » qui permet de sauvegarder l’intégralité du disque contenant votre système exploitation personnalité, puis validez :

Complétez le nom de votre clone, puis validez :

Maintenant vous devez sélectionner le disque dur contenant votre système d’exploitation personnalisé. En général, il n’y a qu’un seul disque dur qui est déjà sélectionné, sauf si vous avez plusieurs disques durs sur votre ordinateur, sélectionnez alors celui que vous désirez cloner sur le clé USB :

Sélectionnez le mode de compression « -z9 » qui donne le meilleur taux de compression, et validez :

Activez la vérification et la réparation au cas où :

Demandez la vérification du clone après sa sauvegarde, on n’est jamais assez prudent avec les supports USB 😉

Ne chiffrez pas votre image, c’est-à-dire le clone, sauf si vous désirez la protéger par un mot de passe :

Choisissiez le mode d’arrêt le plus adapté pour vous :

Clonezilla vous donne la ligne de commande qu’il va exécuter et un compte-rendu. Tapez la lettre « y » pour accepter et valider afin de poursuivre :

L’opération de copie du clone débute :

Suivie par la vérification de l’image copiée sur la clé USB :

Votre clone a été sauvegardé avec succès. Appuyer sur « Entrée » pour continuer :

Arrêtez maintenant Clonezilla, et il ne vous reste plus qu’à tester votre clone embarqué sur notre clé de réemploi pour cloner un nouvel ordinateur 🙂

Astuces et Conseils

Il est aussi possible d’utiliser une machine virtuelle comme Oracle VM VirtualBox ou VMware Workstation Pro pour installer votre système d’exploitation GNU/Linux de référence et ensuite copier celui-ci via Clonezilla sur votre clé de réemploi. La méthode pour copier le clone sur la clé de réemploi est la même que celle utilisée avec un disque dur physique sauf qu’il faut utiliser une image ISO de PLOP Boot Manager dans le lecteur CD/DVD de votre machine virtuelle pour permettre le lancement de la clé de réemploi dans la machine virtuelle.